Le médium voyance Tony Stockwell part en tournée avec un nouveau spectacle

Tony Stockwell est un médium, guérisseur et enseignant. Spontané et totalement franc, il ne cache rien et révèle tout. Il utilise son don pour aider les gens dans leur quête de consolation et le mercredi 25 septembre, il retournera au Dugdale Center à Enfield, apportant des messages de réconfort à ceux qui ont besoin d'entendre et de comprendre qu'un ami, un être cher ou quelqu'un ils se soucient peut toujours être avec eux.

Nous nous sommes assis avec Tony avant son retour sur scène.

Comment as-tu eu ta grande pause?

J'ai été approché pour faire une nouvelle série intitulée Street voyance for Living TV, il y a environ 15 ans. Les choses se sont juste intensifiées à partir de là, j'ai également tourné voyance Detective et Street voyance à San Francisco. C'était génial car cela m'a permis d'être exposé à un public plus large aux États-Unis.

À quand remonte la première fois que vous avez su que vous aviez un cadeau?

Eh bien, j'étais conscient de l'esprit depuis mon plus jeune âge, aussi longtemps que je me souvienne vraiment, mais je n'ai jamais eu de nom pour cela ou je savais même que j'étais si différent de tout le monde. Cependant, quand j'avais 16 ans et que je suis allé dans ma première église spiritualiste, tout est devenu clair et j'ai réalisé ce que je voyais, et que tout le monde n'était pas le même.

Qu'est-ce qui vous a inspiré ou qui vous a inspiré dans votre métier?

C'est vraiment arrivé! Lorsque je me suis impliqué pour la première fois à l'adolescence, je ne savais pas grand-chose à ce sujet ni dans quoi je m'embarquais. Depuis que les personnes qui m'ont inspiré sont (le regretté) Gordon Higginson, le médium Mavis Pittilla et l'actrice et auteure Shirley MacLaine.

Qu'aimez-vous le plus dans le fait d'être un médium?

La diversité du travail et la diversité des personnages que vous rencontrez, dans ce monde et dans l'autre.

Qu'est-ce qui vous donne envie de performer pour les personnes et les familles qui ont perdu des êtres chers?

Je n'ai jamais voulu jouer, et ce n'était certainement pas mon besoin de travailler dans des théâtres ou à la télévision, car je suis assez timide. Je voulais communiquer avec l'esprit et le reste a pris son propre chemin.

À partir du moment où j'ai commencé à développer mon don, c'était aussi naturel pour moi que respirer. Lorsque vous êtes en mesure de transmettre un message à une personne ou à une famille qui a perdu un être cher, il n'y a vraiment pas de retour possible, car le sentiment de ce qui s'est passé est immense.

Trouvez-vous que certaines occasions sont plus faciles que d'autres?

Oui, certaines manifestations sont exceptionnelles et certaines sont difficiles. Parfois, vous savez pourquoi (mon propre état d’esprit, ma fatigue, le lieu et le public), mais souvent il n’ya ni raison ni fil conducteur. Cela arrive juste et vous l'avez accepté. Tout ce que je fais pour chaque démonstration est de me préparer au mieux et de m'efforcer de rendre la communication claire, mais parfois malgré tout cela, cela ne peut pas être le meilleur.

Que pensez-vous que les destinataires et le reste du public retirent d'une de vos démonstrations de médiumnité?

Espérons que la fermeture, la guérison, l'élévation et, pour certains, une nouvelle croyance que la vie continue et pour d'autres une validation de leur croyance de longue date.

Que diriez-vous à quiconque se demande s'il faut venir voir le spectacle?

Si les gens n’ont jamais vu un travail medium auparavant, venez avec un esprit ouvert, vous serez peut-être surpris. Le phénomène de médiumnité est une chose puissante et a la capacité de changer des vies, alors pourquoi ne pas lui donner le bénéfice du doute?

Un conseil à donner à quelqu'un qui envisage d'assister pour la première fois à une soirée de médiumnité?

Soyez détendu et n'attendez pas trop. Aussi, ne vous décidez pas de médiumnité après une démonstration.

Quelle est la meilleure chose à avoir ce «cadeau»?

Ma vie est consacrée à quelque chose que j'aime absolument et auquel je crois absolument. C'est tellement gratifiant quand vous voyez le changement que le travail d'un médium peut avoir sur certaines personnes. C’est un privilège de les aider à composer avec leur perte.

Que dites-vous aux personnes sceptiques?

Je ne dis rien, ils ont autant droit à leurs opinions et croyances que moi et ceux qui y croient. Ce ne serait pas la même chose pour nous tous maintenant, n'est-ce pas? Il y a une différence entre ceux qui sont sceptiques et ceux qui sont ouverts d'esprit mais assis sur la clôture, car ces derniers se renseigneront et viendront souvent assister à un spectacle. Certains s'en iront convaincus et d'autres non, c'est comme ça. Pour les sceptiques endurcis, aucune preuve ne sera jamais suffisante et ils trouveront toujours un medium d'expliquer ce dont ils ont été témoins. C'est bien pour moi car c'est leur chemin dans la vie et c'est le mien.

Quel est le meilleur conseil que vous ayez jamais reçu?

Eh bien, je me souviens que ma vieille Nan m'a dit une fois de ne jamais oublier de t'hydrater le cou et les coudes car ils sont toujours les premiers à partir, et elle avait raison à ce sujet.

En ce qui concerne mon travail médiumnique, je me souviens de mon ancien tuteur, Joan, me disant que vous ne pouviez que faire de votre mieux et que vous deviez ensuite laisser tomber.

Dugdale Centre, 39 London Road, Enfield, EN2 6DS, mercredi 25 septembre, 19h30. Détails: 020 8807 6680 dugdalecentre.co.uk

Le médium voyance Tony Stockwell part en tournée avec un nouveau spectacle
4.9 (98%) 32 votes